Pourquoi les commerçants ne donnent pas tous leurs invendus aux assos ?

Les commerçants de bouche, ayant des invendus en fin de journée, ont le choix entre deux options : le don (aux personnes dans le besoin, à leur personnel, à des banques alimentaires ou à des associations notamment) ou des applications mobiles à destination du grand public comme Too Good To Go. Antinomique ? Absolument pas, ces solutions sont au contraires complémentaires !

Sache que les associations ont en général deux problématiques : les contraintes logistiques, et les interdits au don. On va donc t’expliquer un peu plus en détails comment Too Good To Go peut arriver en soutien à des associations.

Les contraintes logistiques

Les associations n’ont pas toujours l’opportunité de passer tous les jours chez les commerçants, surtout pour de petites quantités.

En effet, pour peu qu’elles manquent de ressources humaines et logistiques, ou que les quantités d’invendus soient trop faibles, elles ne se déplaceront pas.

Attention : c’est loin d’être de la fainéantise, ou un manque d’envie ! Simplement, une association ne peut pas se permettre de se déplacer dans 30 boulangeries qui ont deux baguettes et un croissant - tu imagines alors le temps immense passé chaque jour pour de tout petits résultats.

Les interdits au don

Mais il y a aussi une grosse contrainte : j’ai nommé les interdits au don.

Il s’agit de produits dits « sensibles », c’est à dire qu’ils risquent de ne pas bien survivre aux différentes manipulations qui existent dans la chaîne de redistribution menée par les associations. En conséquence, il est tout simplement interdit de donner ses produits à des assos - on limite ainsi les risques.

Les produits interdits au don, tu l’auras compris, ce sont ainsi la viande (abats, farces, et toutes les viandes non préemballées), le poisson (non préemballé également) et autres produits de la mer , les produits - notamment les pâtisseries - à base de crème, etc.

Pourtant, ils sont parfaitement consommables ! Le commerçant n’a donc pas d’autre choix que de les jeter. Pas d’autre, enfin, presque… C’est là que Too Good To Go intervient.

En complément aux associations, l’appli permet aux commerçants de bouche, restaurateurs et supermarchés de ne pas jeter tous ces produits dont je te parlais précédemment, qui ne peuvent être récupérés par les associations pour une raison x ou y.

En clair, Too Good To Go est donc parfaitement compatible et complémentaire à une démarche caritative avec une association, et n’a surtout pas pour objectif de réduire les dons, bien au contraire (d’ailleurs, avec les réductions d’impôts, un commerçant a plus d’avantages à faire des dons qu’à utiliser l’appli !) ! Too Good To Go est souvent nécessaire en complément, puisque une partie des produits invendus ne sont pas sauvés.

D’ailleurs, nous sommes aussi en partenariat avec des associations locales et nationales, afin qu’en tant qu’utilisateur, tu puisses aussi participer à cette démarche si tu le souhaites. A ce sujet, tu peux lire notre article sur le don via l'appli ou voir celui des Restos du Coeur à ce sujet !

Voilà pour aujourd’hui : tu sais désormais pourquoi les commerçants ne font pas don de tous leurs invendus aux associations, et comment Too Good To Go s'insère dans leur quotidien pour lutter contre le gaspillage. On espère que notre vision et notre démarche sont plus claires pour toi, mais sache que l’on reste - et on restera toujours - disponible pour répondre aux questions que tu as.

A très bientôt pour de nouveaux articles !

Laetitia Ramé
Brand Content Manager