D'où viennent les dates de consommation ?

Laura Mattei

10 months ago

Lorsqu'on laisse un produit traîner trop longtemps dans le frigo ou que l'on se saisit d'une conserve au fond du placard, nous avons tous le même réflexe : regarder la date de "péremption" ou plutôt, la date de consommation. 

Mais depuis quand est-ce devenu un réflexe ? On imagine bien que du temps de nos ancêtres, les dates n'existaient pas ! Revenons donc sur la genèse des dates de consommation et découvrons d'où elles viennent, depuis quand et pourquoi elles existent

Comment et pourquoi les dates de péremptions ont-elles été créées?

C'est parti pour un peu d'Histoire ! 

Nous sommes à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. En ces temps difficiles, une des préoccupations majeures des français est de pouvoir se nourrir. L'époque est aux tickets de rationnement et à la reconstruction de l'économie. Les dates de consommation n'existent de ce fait pas encore tant chaque ressource est sciemment utilisée.

Ce n'est qu'en 1949 que les tickets de rationnement disparaissent et que l'économie reprend petit à petit son souffle. Une vingtaine d'années plus tard, autour des années 1970, la France retrouve son autosuffisance alimentaire et par la même occasion met en place les dates de consommation. 

L'hygiène et la sécurité alimentaire deviennent alors une priorité pour l'État qui commence la mise en place de dates de consommation. Cette nouvelle norme est à l'époque assez mal reçue par les acteurs de l'agroalimentaire qui y voient une nouvelle contrainte. 

Du fait de la complexité de leur mise en place et du nombre de références de produits, elles seront cependant par la suite auto-gérées par les fabricants. Cette autorégulation implique que ces derniers fixent eux-mêmes, en interne, les dates limites de consommation de leurs produits. Cependant certains industriels réalisent que les dates de consommation peuvent devenir un outil économique non négligeable et servir à accélérer la rotation des stocks. Les dates se multiplient pour finalement apparaître même sur des produits impérissables tels que le miel ou le vinaigre.

En 1984, les dates limites de consommation deviennent obligatoires en France pour tous les industriels. Ce n'est qu'en 2011 que le règlement européen INCO oblige l'apposition des dates de péremption à tous les États membres et fixe un cadre légal autour de celles-ci. 

Cependant, au fil des années le sujet de l'impact du gaspillage alimentaire apparaît et le lien entre gaspillage et dates de consommation se fait. 

En particulier autour de la DLUO (Date Limite d'Utilisation Optimale, aujourd'hui Date de Durabilité Minimale,DDM) mal comprise par les consommateurs. Autorités et institutions appellent à une révision de l'appellation de cette date pour faciliter sa compréhension et réduire le gaspillage alimentaire. 

Too Good To Go dès 2017 se joint à la discussion et participe au débat autour des dates. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre histoire avec les dates et le chemin parcouru pour faire évoluer l'appellation de la DDM : 

C'est par ici ! 

À quoi servent les dates de péremption ? 

On sait aujourd'hui que les dates de consommations sont responsables de 20% du gaspillage alimentaire dans les foyers en France et 10% du gaspillage alimentaire en Europe. 

Il est toutefois important de rappeler qu'à l'origine, celles-ci ont été mises en place pour répondre à 3 objectifs :

  1. Permettre la traçabilité des produits tout au long de la chaîne alimentaire.
  2. Assurer la qualité nutritive et organoleptique des produits afin de répondre au principe de loyauté (ne pas décevoir le consommateur) et garantir la fraîcheur de leurs produits (et donc l'image de marque du producteur).
  3. Assurer la sécurité alimentaire des consommateurs.

Pour ces trois raisons, elles sont indispensables à notre nouveau mode de consommation.

Toutefois, l'enjeu aujourd'hui réside dans la clarification des dates, notamment de la DDM, et dans l'éducation et la sensibilisation des consommateurs. Car bien souvent malheureusement, les dates peuvent être à la source d'erreurs et génèrent du gaspillage alimentaire qui pourrait être évité ! 

Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont sont déterminées les dates de consommation ou encore le rôle à jouer des industriels et des fabricants : 

C'est par ici 

J'agis à mon échelle pour lutter contre le gaspillage alimentaire : 

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Laura Mattei

Content Editor