Région PACA : rencontre avec Sonia, représentante convaincue des magasins franchisés

16 days ago

Région française prisée des touristes, la Provence-Alpes-Côtes-d’Azur est un bijou de biodiversité, de culture gastronomique et de soleil. Etes-vous déjà allés vous baigner dans les lagons bleus des Calanques marseillaises, déguster du miel de Provence dans l’arrière pays niçois ou encore écouter les cigales dans les Parc Naturels du Verdon ou de Camargue ? Expériences inégalables, sans aucuns doutes. 

Mais la PACA c’est aussi une population de 5 millions d’habitants répartie en beaucoup de petites communes qui attirent de plus en plus. Avec des augmentations démographiques de 0,9% par an comparée à 0,6% pour les autres communes Françaises de tailles similaires (sondage INSEE 2017), les villages et petites villes de Provence plaisent.

Alors à l’heure de la localité forcée, nous avons rencontré Sonia, manager du magasin Carrefour Market avenue de Bretagne à Salon-de-Provence et partenaire Too Good To Go.

Symbole de la Provence, le lavande.


Vous êtes un magasin Carrefour Market dit « franchisé », quelle est la différence entre un magasin franchisé et un magasin intégré ?

La différence n’est pas si énorme que ça avec un magasin Carrefour dit « intégré ». Nous gardons, entre autres, ce qui est procédure, organisation, PLV (ndlr : publicité sur le lieu de vente). Mais ce qui change c’est un peu plus de liberté : par exemple sur la mise en avant du catalogue de la semaine et des produits.

Nous pouvons également choisir nos fournisseurs. Dans notre magasin par exemple nous essayons vraiment d’avoir une offre de produits et fournisseurs locaux.

D'après vous, quel rôle ont les magasins de proximité dans leur région ?

Je pense que le rôle des magasins de proximité dans la région est double : ils ont un rôle social et économique.

D’une manière générale les magasins de proximité, qu’ils soient franchisés, intégrés ou indépendants entretiennent un lien social, notamment avec nos seniors pour lesquels parfois aller faire les courses est une sortie quotidienne importante. A notre niveau, même si nous ne sommes franchisés que depuis 2018, notre magasin existe en réalité depuis des années, certaines personnes travaillent dans le magasin depuis 25 ans ! Il est reconnu au niveau du quartier et a ses habitués. Certains d’entre eux attendent devant le magasin à 8h du matin, d’autres connaissent les employés et s’appellent par leurs prénoms. C’est aussi ça le commerce de proximité !

D’autre part, nous avons aussi un rôle économique, notamment au travers des choix de nos fournisseurs. Pour nous, proposer une gamme de produits locaux est essentiel. Nous voulons travailler autant que possible avec des producteurs régionaux et mettre en avant cette gamme de produits dans notre magasin.

Quelles sont les habitudes alimentaires de la région PACA ?

Il y a une tendance à consommer beaucoup de fruits et légumes frais sur le magasin, c’est vraiment le rayon qui va bien marcher. Dans la région il y a des paillotes de fruits frais au bord des routes, c’est quelque chose d’ancré dans les traditions. Les recettes régionales aussi sont empreintes de produits méditerranéens, donc forcément cela se ressent dans les achats. Dans la région de Salon-de-Provence il y a beaucoup de fermes et de culture de fruits et légumes, nous allons chercher dans ce type de région nos fournisseurs.

Les tomates sucrées de la région


Comment agir pour l'environnement quand on est un magasin franchisé ? 

Sur un seul magasin la marge de manœuvre est réduite mais à titre personnel j’ai une fibre écologique et c’est une vraie démarche aussi des directeurs du magasin. L’avantage des franchisés, c’est qu’on peut faire rentrer certains produits et pas d’autres, on peut agir sur l’assortiment. Au niveau du magasin, nous faisons également de la vente en vrac sur les fruits et légumes secs et nous avons également installé un corner bio qui permet au client de retrouver toute la gamme bio dans un seul rayon. On peut également mettre en place des solutions, soutenue par le groupe, comme l’application Too Good To Go. Pour le reste nous sommes assez dépendants des fabricants industriels, et à ce niveau c’est le groupe Carrefour qui va agir car ils ont une force de frappe beaucoup plus importante.

Pourquoi travailler avec Too Good To Go ?

Personnellement, je connaissais l’application côté client, je suis une utilisatrice convaincue. Au niveau du magasin, le groupe Carrefour communiquait dessus en interne donc c’était déjà en discussion au magasin mais ce n’était pas mis en place. Nous nous sommes lancés quelques mois après notre arrivée car il y avait de la perte, notamment sur les fruits, légumes et sur le rayon frais, due aux DLC (ndlr : Dates Limites de Consommation). Aujourd’hui nous avons réduit notre casse sur les rayons frais de 30% et sur l’épicerie de 40% donc c’est un gros changement ! En plus nous avons aussi attiré une nouvelle clientèle via l’application. L'application étant vraiment facile en mettre en place et simple d'utilisation, c’est vraiment une solution que je conseille.  

Envie d'en savoir plus sur la région PACA ? Découvrez nos bons plans de la région 

Lire notre article

Vous êtes un magasin de proximité et souhaitez vous lancer dans l'aventure Too Good To Go ? 

Rendez-vous ici 

Isabelle Moret
Content manager