Quel est le rapport entre dates de péremption et gaspillage alimentaire ?

Isabelle Moret

10 months ago

Le gaspillage alimentaire, au cœur des enjeux climatiques de demain

Dans un contexte d’urgence climatique et de besoin d’agir, l’alimentation est LE sujet qui touche chacun d’entre nous, sans exception.
Au carrefour des enjeux d’énergie, d’agriculture, de biodiversité, de transport et de santé, l’alimentation cristallise les problématiques environnementales et sociales d’aujourd’hui.

En France, 36 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues au secteur alimentaire. Le gaspillage alimentaire en est la partie visible, celle que nous voyons chaque jour. Il pèse à lui seul, plus de 16 milliards d’euros sur notre économie et si le gaspillage était un pays, il serait le 3e plus gros émetteur de gaz à effet de serre.


10% du gaspillage alimentaire est dû aux dates de consommation

Quel est le rôle des dates de consommation dans le gaspillage alimentaire ? 

Au total, les dates de péremption sont responsables de 10 % des 88 millions de tonnes de gaspillage chaque année en Europe, soit une valeur entre 3 et 6 milliards d’euros (European Commission, “Market study on date marking and other information provided on food labels and food waste prevention”, 2018, WRAP, “Reducing foodwaste by extending product life”, 2015). 

- 5 % du gaspillage au niveau de la production,

- Entre 55 % et 94,8 % du gaspillage au niveau de la distribution

- 20 % du gaspillage dans les foyers.

Contraintes par des impératifs sanitaires et économiques, il est aujourd’hui essentiel de redonner légitimité et crédibilité aux dates de péremption pour en faire des indicateurs sanitaires fiables et respectés des consommateurs.

Les dates de péremption répondent à trois objectifs

Les dates sont également d'une utilité cruciale dans nos modes de consommation moderne. 

 Elles répondent à trois objectifs principaux : 

1- Assurer la sécurité alimentaire des consommateurs

2- Assurer la qualité nutritive et organoleptique des produits afin de répondre au principe de loyauté (ne pas décevoir le consommateur) et garantir la fraicheur de leurs produits (et donc l’image de marque du producteur)

3- Permettre la traçabilité des produits tout au long de la chaîne alimentaire

Comptons sur notre bonne connaissance des dates, sur notre sensibilisation à la problématique du gaspillage alimentaire et sur notre instinct pour ne pas gaspiller nos ressources et notre alimentation. 

Et n'oubliez pas, avant de jeter : 

 


Envie d'en savoir plus ? 

La relation des consommateurs face aux dates de péremption

L'histoire de Too Good To Go et des dates de consommation 

Envie de lutter contre le gaspillage alimentaire ? 

Devenez un Waste Warrior

Isabelle Moret

Content manager