Restauration : les 5 tendances de 2019

En France, pays auto-proclamé de la gastronomie, le marché de la restauration hors domicile (RHD) se porte bien et a généré plus de 56 milliards d’euros l’an passé. 

Mais l’offre est désormais mouvante, à l’instar des modes de consommation et des attentes des clients. En tant que professionnel de la restauration, vous devez avoir un oeil sur les tendances de 2019 dans le milieu. Comment séduire des clients toujours plus exigeants et volatiles ? Quelles innovations considérer pour votre commerce ?

Tendance tout végétal 

2019 a débuté par l’appel de 500 personnalités en faveur du “lundi vert”, un jour de la semaine sans consommation de viande ou de poisson. 34% des foyers français se déclarent flexitariens (Etude Kantar Worldpanel 2016) c’est-à-dire qu’ils privilégient la consommation de végétaux, au détriment de la viande et du poisson qu’ils abandonnent parfois complètement.

Logiquement, la restauration s’adapte à cette tendance et propose une offre misant sur les végétaux et les légumineuses. Certains professionnels de la restauration vont même plus loin et tentent l’aventure des superaliments et de la fermentation.

Des saveurs marquées et marquantes

On remarque l’arrivée de ferments utilisés dans certaines cuisines asiatiques, comme le kimchi, très populaire en Corée du Sud, qui outre ses vertus sanitaires, a un goût prononcé permettant de relever la saveur d’un plat. En 2019, le consommateur attend des plats une identité forte, un marqueur, un voyage.

Manger local

Les circuits courts ont le vent en poupe. Dans un souci à la fois de transparence et d’impact écologique, la restauration se tourne de plus en plus vers les producteurs locaux. Ce circuit permet en outre de limiter les intermédiaires et donc d’accéder à des produits moins chers, moins transformés, avec une empreinte carbone moindre. C’est l’occasion pour les producteurs de promouvoir des savoir-faire inattendus : les bières artisanales made in Paris prennent d’assaut les brasseries.


Les 3 R : Reuse reduce recycle

Comment réduit-on son empreinte écologique ? C’est une vraie question que de nombreux professionnels se posent. Freegan Pony avait lancé le mouvement dès 2015 avec son restaurant associatif dont les plats sont préparés avec des aliments invendus récupérés à Rungis. D’autres initiatives ont vu le jour pour réutiliser les produits qui allaient partir au rebut. Le traiteur Pain Perdu propose par exemple des mets créés à partir de pain recyclé !

Des professionnels de la restauration engagés

Globalement, le rapport à la nourriture se veut plus responsable, le consommateur reprend progressivement le contrôle de son alimentation et attend donc des professionnels transparence et éthique. En 2019, le restaurateur est engagé et responsable ! Il défend ses produits, ses producteurs pour proposer le meilleurs à ses clients. C'est d'ailleurs pour cela que nous vous proposons quelques conseils pour un commerce zéro-déchet, dans un autre article. 

Les restaurateurs peuvent également se tourner vers d’autres solutions anti-gaspi comme Too Good To Go, leur permettant de revendre leurs invendus à des utilisateurs.

Pour en apprendre plus sur notre solution anti-gaspi et vous inscrire, cliquez ici 

Stéphanie Moy
Responsable des Relations Presse