Supermarchés : comment valoriser vos invendus alimentaires ?

Laura Mattei

a month ago

Chaque année, 10 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées en France. Face à l’ampleur de ce phénomène, il est aujourd’hui indispensable d’agir et de prendre des mesures pour réduire ce gaspillage à chacune des étapes de la chaîne alimentaire, du producteur au consommateur.

D’après l’ADEME, sur l’ensemble des acteurs concernés par ce gaspillage, le secteur de la distribution serait responsable de 14% des pertes*. Une casse aux conséquences environnementales et économiques importantes, qui pourrait être largement limitée en mettant en place quelques actions pour revaloriser ses invendus alimentaires.


Les invendus alimentaires dans les supermarchés

La grande distribution est un secteur majeur de l’économie française. Avec plus de 40 000 points de vente en France, la grande distribution occupe une place essentielle dans l’industrie alimentaire et par conséquent dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

À elle seule, elle serait responsable de 14% du gaspillage alimentaire en France, des pertes qui constituent près de 1,4 million de tonnes de produits, soit l’équivalent de 2.8 milliards de repas de 500gr* qui auraient pu être consommés.

Au-delà de son impact social et environnemental, le gaspillage alimentaire dans les supermarchés constitue un manque à gagner financier important. D’après l’ADEME, l’ensemble de la grande distribution pourrait réduire son gaspillage alimentaire de 300 000 tonnes par an* et faire ainsi plus de 700 millions d’euros d’économies par an.

Afin de nous intéresser aux différentes solutions pour réduire le gaspillage alimentaire, identifions les raisons qui génèrent un tel gaspillage.



Quelles sont les causes du gaspillage alimentaire en supermarché ?

Dans les grandes et moyennes surfaces (GMS), les raisons du gaspillage alimentaire sont multiples :

  • Un réapprovisionnement des stocks trop important
  • Une difficulté à anticiper une demande parfois imprévisible
  • L’approche des dates limites de consommation (DLC) de certains produits, par conséquent écartés des rayons.
  • Une mauvaise interprétation de la durée de vie des produits, notamment des dates de durabilité minimales (DDM)
  • La non-conformité esthétique de certains produits, en particulier des fruits et légumes.
  • Des produits abîmés ou défectueux (fruits et légumes trop mûrs, emballage cabossé, sachets ouverts…)
  • Une rupture de la chaîne du froid

S’il est sans doute difficile d’atteindre le zéro gaspillage alimentaire dans les supermarchés, il existe néanmoins des solutions permettant de réduire la casse et de revaloriser les invendus alimentaires.


3 solutions pour réduire les invendus des supermarchés

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour réduire le gaspillage alimentaire dans votre supermarché :

1 - Le stickage ou les zones discount en magasin

Cette pratique consiste à “sticker” ou à étiqueter les produits à date courte pour facilement les identifier et les proposer aux consommateurs à prix réduits. Dans certaines enseignes, ces produits stickés sont regroupés dans des zones dédiées, facilement identifiables par la clientèle. Ainsi, ces produits à date courte qui étaient alors sur le point d’être jetés, sont finalement achetés par des clients heureux de faire quelques économies.

2 - Le don aux associations

Le don aux associations est une action largement pratiquée par les grandes et moyennes surfaces, qui peuvent ainsi faire don de leurs invendus alimentaires au profit des personnes démunies. Cependant, la complexité de la logistique et la restriction des produits éligibles au don sont deux freins majeurs qui ne permettent pas de revaloriser l’intégralité des invendus alimentaires.

3- L’application anti-gaspi Too Good To Go

Too Good To Go est une application anti-gaspi qui permet de mettre en relation des commerçants ayant des invendus en fin de journée avec les citoyens de leur ville qui viendront les récupérer sous forme de panier surprise. Sans avoir à référencer les produits, il vous suffit de prendre quelques minutes par jour pour composer des paniers d’invendus qui seront sauvés par une communauté d’utilisateurs engagés.

“Je suis fier d'éviter le gaspillage alimentaire et aussi, de rentrer dans mes frais.” 

Guillaume, gérant d’un U Express à Paris.

Too Good To Go permet déjà à plus de 20 085 supermarchés en Europe de sauver leur casse de la poubelle. Qu’attendez-vous pour rejoindre le mouvement ?

SAUVER MES INVENDUS



Source : ADEME

Laura Mattei

Content Editor