Plus de vélo, moins de gaspillage alimentaire !

Ce qui est bien avec le gaspillage alimentaire (et c’est le seul truc, pas de prosélytisme) , c’est qu’il y a mille façons de le réduire et que pas mal de ces mille façons se sont concrétisées et te permettent à toi, de devenir acteur du changement. Si tu veux faire du vélo tout en sauvant des invendus, ou si tu connais des gens qui sont au chômage et qui se plaignent de ne pas "assez bouger", ou si tu veux que ta moitié soit plus en forme, ça se passe ici (attention, les photos ne sont pas du tout contractuelles) :

PARTOUT

Linkee : la solution solidaire au gaspillage alimentaire

Linkee : est la nouvelle solution qui, grâce à un réseau de bénévoles, récupère les invendus des commerçants (artisans, boulangers, enseignes de grande distribution) et les délivrent en 30 minutes à des associations partenaires ! C’est 35 partenaires et 15 associations qui profitent de la puissance des mollets des linkers. Brûle tes calories, toi aussi.

Tu t’inscris, t’es prévenu par notification quand il faut être un héros, tu récupères, tu délivres, tu gagnes des vies au Paradis.

Des super héros en tailleur et costard


A NANTES

La Tricyclerie : le dernier maillon contre le gaspillage alimentaire

A Nantes, la Tricyclerie fait un carton. C’est des âmes joyeuses qui récoltent les biodéchets des restaurants, bureaux, événements, toutes les semaines en vélo triporteur (le nom légal pour dire vélo électrique avec une petite remorque à l'arrière, ou à l'avant hein, on n'est pas trop regardant) et qui les transforment en compost pour nourrir nos sols de tous les nutriments nécessaires.

Depuis 6 mois, c’est 12 restaurants qui réduisent leur poubelle de 30% (30% c’est la part des déchets organiques dans nos poubelles, déchets complètement évitables donc). En cumulé c’est 3 tonnes de déchets organiques qui ont pu éviter l’incinération ou la décharge et ont été transformées en engrais ! Bravo à eux.

Rejoins-les ! Tu pourras en plus apprendre à faire du compost, et c’est si pratique le jour où tu te retrouves perdu dans la jungle et qu’il faut faire pousser des salades en culture biointensive.

Des poubelles de tri qui ne sont pas des poubelles de restaurant


A PARIS

Biocycle : le vélo contre le gaspillage alimentaire

Biocycle, c’est un triporteur qui récupère les invendus des commerçants bio et qui pédale pour les distribuer à des assos. En plein essor rive gauche (sauf dans le 7ème), tu es beau, tu es à vélo et tu peux compter les pommes que tu sauves de la poubelle et voir le sourire des gens qui les cuisineront avec dextérité ! 

Pour sensibiliser Biocycle détient aussi le graal : un vélo mixeur qui transforme les fruits et légumes moches en smoothie détonants par la seule force motrice. Incroyable ce que l'on peut faire en pédalant !

Un exemple de triporteur pas électrique, mais à la plage


Rose Boursier-Wyler
Responsable Affaires Publiques