Comment les villes peuvent-elles réduire le gaspillage alimentaire ?

2 months ago

En France, 10 millions de tonnes de denrées alimentaires sont jetées chaque année.

Dans les foyers, ce sont 29 kilos de produits encore consommables, dont 7 kilos de produits encore emballés, qui sont jetés tous les ans : l’équivalent de 100€ !

C’est en réaction à ces chiffres aberrants que le mouvement Too Good To Go a été initié.

Le premier outil de ce mouvement est notre application, que tu connais déjà, et qui a très vite rencontré un vrai succès ! En 4 ans, nous avons sauvé l’équivalent de 13 millions de repas.

Mais notre volonté est d’aller encore plus loin, pour accompagner le Gouvernement à atteindre son objectif de réduire le gaspillage alimentaire de 50% à l’horizon 2025.

Pour ce faire, une équipe de deux personnes travaille à convaincre tous les acteurs de la société à rejoindre le mouvement de lutte contre le gaspillage alimentaire. Une équipe qui rencontre régulièrement les Ministres, les élus locaux et nationaux, les représentants d’associations, les acteurs de l’agroalimentaire…

Ce que nous voulons, c’est réduire le gaspillage alimentaire de toutes les manières possibles ! Le problème, c’est que le gaspillage est partout : chez toi, chez moi, dans les magasins, les restaurants, dans les cantines, dans les usines … Et il existe à toutes les échelles, de ta poubelle aux conteneurs de ta ville !

Pour te donner une idée, en France, ce sont 250 tonnes de nourriture qui sont jetées dans chaque commune, chaque année. Avec ces 250 tonnes, on pourrait nourrir 125 familles pendant un an !

Et ça, c’est pour une seule ville. Imagine un peu ce que ça représente dans les 135 000 communes françaises !

Mais toi, toi, tu regardes ces chiffres avec étonnement ! Parce que de ton côté, tu luttes vraiment contre le gaspillage alimentaire. Ta spécialité c’est le pain perdu, et la soupe de fanes de radis n’a plus aucun secret pour toi. Et pour aider tes commerçants à lutter contre le gaspillage alimentaire, tu récupères tous les soirs un panier anti-gaspi dans ton quartier grâce à ton application préférée...

Mais il est temps d’aller encore plus loin, et de donner la possibilité aux Maires de lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire, à l’échelle de leur ville.

Comment les Maires peuvent-ils lutter contre le gaspillage ?

Tu te demandes quels pouvoirs ont les Maires pour lutter efficacement contre le gaspillage ?

Figure-toi qu’ils en ont plein ! En effet, ils sont chargés de l’économie locale, de la gestion des déchets, du temps périscolaire, de la cantine, et plus largement des restaurants collectifs de la ville (hôpital, écoles, prison, maisons de retraite…), et évidemment des commandes publiques (les contrats passés pour la ville avec des entreprises).

Sur chacune de ces compétences, des mesures concrètes peuvent être mises en œuvre pour diminuer significativement le gaspillage alimentaire à l’échelle d’une ville.

En voilà une bonne nouvelle.

Et tu te demandes quelles mesures ? Je te vois venir !

Comme tu le sais peut-être, dans le cadre des élections municipales 2020, Too Good To Go a lancé sa Charte #MaVilleAntiGaspi.

Notre objectif ? Aider les Maires à agir concrètement pour limiter le gaspillage alimentaire dans leur ville, au cours du mandat 2020-2026.

Comment ? Notre Charte contient 7 mesures simples, concrètes, qui peuvent être mises en œuvre au lendemain des élections municipales, et qui peuvent réduire réellement le gaspillage alimentaire dans nos villes !

Les 7 mesures de la Charte #MaVIlleAntiGaspi

Notre Charte, qui vise à faire des Maires des acteurs importants de la lutte contre le gaspillage alimentaire s’appuie sur trois piliers : la prévention, la sensibilisation et l’indispensable collaboration entre tous les acteurs.

La prévention

Selon le dictionnaire, la prévention c’est l’ensemble des dispositions prises pour prévenir un mal ! C’était évident qu’il fallait une sous-partie “prévention”, non ?

  • Mise en place d’une cantine zéro gaspillage

Les cantines représentent évidemment une part importante du gaspillage alimentaire causé à l’échelle d’une ville. Pour le réduire, notre Charte exige des Maires qu’ils mettent en place une cantine sans gaspillage. Comment ? Bonne question !

Plusieurs actions doivent être mises en œuvre : avant le repas (au moment de la commande, de la préparation des repas), pendant le repas évidemment (en proposant différentes portions, en faisant intervenir le chef cuisinier, ou en créant une zone de dons dans la cantine), et après le repas (valorisation des déchets).

Tout cela permettra de créer des cantines zéro gaspillage !

  • Rendre la mesure du gaspillage alimentaire obligatoire dans les écoles

Pour sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire, rien de mieux que de commencer à les sensibiliser au gaspillage qu’ils créent.

Ainsi, en mettant en place dans toutes les écoles un outil de mesure du gaspillage alimentaire, suivi et affiché quotidiennement dans la cantine, les enfants seront sensibilisés et motivés pour atteindre le zéro gaspillage !

Collaboration entre les acteurs

La lutte contre le gaspillage alimentaire ne peut pas appartenir à une catégorie d’acteurs, ou à une partie de la population. C’est ensemble que nous réussirons à réduire vraiment le gaspillage alimentaire !

  • Créer une ligne dans le budget municipal alloué à la lutte contre le gaspillage alimentaire

Une ville, c’est un budget, très compliqué ! Mais pour résumer, une ville, c’est comme un foyer, ça engrange des recettes (impôts, dotation de l'État …), et ça investit (personnel, services, évènements, subventions aux associations…).

Dans le budget de la ville figurent les dépenses pour la sécurité, le sport, les évènements, l’éducation… Notre Charte encourage les Maires à dédier un budget spécifique supplémentaire à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Un budget pour quoi ? Pour mettre en place tous ces engagements, ou même pour aller plus loin.

  • Encourager les commerçants à collaborer avec des solutions de lutte contre le gaspillage alimentaire

Les Maires ne peuvent pas interdire aux commerçants de leur ville de jeter de la nourriture... Tu penses que ça allait nous arrêter ? C’est mal nous connaître !

Aujourd’hui il existe plusieurs acteurs qui luttent contre le gaspillage alimentaire : des applications, des associations, des restaurants solidaires… Et tous travaillent ensemble avec le même objectif : mettre fin au gaspi.

Ainsi, les Maires qui signent notre Charte s’engagent à encourager les commerçants à collaborer avec des solutions de lutte contre le gaspillage, pour réduire significativement la proportion de nourriture dans les poubelles des commerçants.

  • Soutien aux Projets Alimentaires Territoriaux dont le principal objectif est de lutter contre le gaspillage alimentaire

Les Projets Alimentaires Territoriaux (PAT), ce sont des projets (ça, tu l’aurais deviné !) élaborés de manière concertée par des acteurs de l’alimentation à l’échelle d’un territoire (agriculteurs, industriels, collectivités, acteurs de l’économie sociale et solidaire…), qui visent à mettre en place des actions partagées par tous, pour répondre aux enjeux environnementaux, sociaux, économiques et de santé.

Les objectifs poursuivis par ces PAT sont divers : numérisation, soutien aux productions locales, développement de l’agriculture urbaine, lutte contre le gaspillage alimentaire…

Notre Charte invite les Maires à soutenir les initiatives des acteurs de l’alimentation de leur territoire visant à lutter contre le gaspillage alimentaire.

Sensibilisation

Évidemment, pour diminuer le gaspillage alimentaire à l’échelle d’une ville, il faut mettre en place des mesures de prévention, et encourager la collaboration entre acteurs, mais ces mesures ne fonctionneront pas si elles ne s’accompagnent pas d’une sensibilisation de tous les citoyens, petits et grands !

  • Mise en place d’ateliers de sensibilisation contre le gaspillage alimentaire dans les écoles

Comme tu le sais, les Maires sont responsables du temps périscolaire, ce moment que les enfants passent à la cantine (et avant, et après !). Aussi, la mise en place d’une mesure du gaspillage doit s’accompagner d’un vrai travail de pédagogie, pour faire comprendre aux enfants à quel point le gaspillage alimentaire est une aberration.

C’est l’objectif de cet engagement qui vise à mettre en place des ateliers de sensibilisation au gaspillage alimentaire, dans les écoles, au moment de la pause déjeuner. Pour que chacun prenne conscience de l’ampleur du gaspillage alimentaire !

  • Organiser un évènement annuel de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire

Rien de mieux qu’une fête pour faire passer un message ! Bon, on imagine un évènement un peu plus sérieux qu’une soirée de l’anti-gaspi, mais pourquoi pas ?! Tu imagines chaque année, dans ta ville, autour du 16 octobre (la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, tu sais !), un évènement qui réunirait tous les acteurs de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Au programme des ateliers de cuisine, des conférences, des concerts (et pourquoi pas !)...

Tu en rêves ? Nous aussi !

Les chiffres, les chiffres, les chiffres, les chiffres…

Avant le premier tour des élections municipales 2020, 302 candidats ont signé notre Charte #MaVilleAntiGaspi, et se sont engagé à mettre en place ces engagements en cas d’élection.

Au lendemain du 1er tour, 120 se retrouvent qualifiés pour le second tour (dans des grandes villes comme Nantes, Rennes, Bordeaux, Nice, Paris ; comme dans des plus petites comme Lambersart, Montluçon, Saint-Quentin…).

Et surtout, SURTOUT, 15 signataires ont été élus dès le premier tour !

Ce qui promet des mesures anti-gaspi mises en place dans plein de villes !

What’s next ?

Tu peux compter sur nous pour suivre avec attention ces élus engagés en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

On compte bien les rencontrer un à un pour s’assurer que les mesures anti-gaspi seront mises en place dans toutes les communes concernées. Surtout, on compte aider les Maires à mettre en place toutes ces actions concrètes, pour en faire des vrais ambassadeurs de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Ah, et si tu nous suis sur les réseaux sociaux, ça n’a pas pu t’échapper, on a organisé ces derniers mois, 5 cafés citoyens dans cinq villes différentes de France (à Paris, Bordeaux, Le Mans, Pau et Tours).

Au cours de ces moments d’échanges avec des utilisateurs, des idées très concrètes ont été évoquées pour mettre en place nos engagements ! Ces idées vont venir alimenter les discussions que nous aurons avec tous les Maires dans les villes engagées.
Et les meilleures idées feront sûrement l’objet d’un post de blog, si tu es sage !

Laetitia Ramé
Brand Manager