Manifeste d’engagement

Too Good To Go a pour ambition de lutter contre le gaspillage alimentaire et de contribuer à l’objectif national de le réduire de 50% d’ici 2025.

Fort d’une communauté de centaines de milliers d’utilisateurs et de milliers de commerçants, Too Good To Go s’est converti en deux ans en un véritable mouvement de lutte contre le gaspillage alimentaire. Aujourd’hui, il est nécessaire de passer à l’échelle supérieure pour accélérer le changement, promouvoir les initiatives et fédérer tous les acteurs autour de cette cause.

Notre mission : inspirer, responsabiliser, changer

Au sein de nos communautés, Too Good To Go cherche à sensibiliser et à éduquer chacun, tout en lui donnant des clés d’action simples pour changer ses réflexes de consommation.

Le changement commence par l’individu, c’est au niveau personnel que la prise de conscience doit se faire pour se matérialiser ensuite par des actes concrets.

L’action individuelle prépare l’action collective. C’est aujourd’hui le moment d’amorcer cette action collective.

Notre position

La lutte contre le gaspillage alimentaire et plus généralement l’écologie, n’est ni partisane, ni idéologique. Partant de ce principe, Too Good To Go croit fermement à la collaboration et à l’interdisciplinarité pour favoriser l’échange et avancer dans un but commun. Préserver nos ressources, c’est notre responsabilité à tous.

Notre rôle est de remettre la norme en cause et d’inventer des nouvelles manières de produire et de consommer. Une telle réflexion ne peut pas se faire sans les grands acteurs du secteur de l’industrie agroalimentaire ni sans le gouvernement. C’est en travaillant les uns avec les autres, et non les uns contre les autres que nous arriverons à des avancées rapides et concrètes. Too Good To Go, en tant que référent dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, a le devoir de travailler avec tous les acteurs qui souhaitent s’engager dans une démarche plus positive. C’est en comprenant leurs motivations, leurs blocages, les marges d’amélioration et les leviers de changement que nous arriverons à mettre en place une vraie politique commune de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Nous croyons en l’action collective : la lutte contre le gaspillage alimentaire concerne tous les acteurs de l’industrie alimentaire, de ce fait, notre devoir est de travailler avec tous ces acteurs.

Notre limite est celle de notre écosystème, si les mots restent des promesses et que les actions ne suivent pas, nous nous refuserons à la démagogie.

Nos actions

Les dates de péremption, une idée dépassée ?

Depuis septembre 2018, nous menons une campagne de sensibilisation autour des dates de péremption, qui, mal comprises, sont responsables de 20% du gaspillage dans les foyers. Notre pétition demande à la société civile d’inciter les marques à s’engager à nos côtés pour changer la sémantique des DDM dans le but de rajouter à “à consommer de préférence avant” la mention “mais aussi après” sur leurs produits. L’objectif ? Inciter tout le monde à sentir, observer et goûter ses produits avant de les jeter. Rejoignez-nous, signez la pétition et taguez vos marques sur les réseaux sociaux ! Ensemble, nous pouvons faire des merveilles !

Notre volonté est de réunir distributeurs, industriels, parlementaires, société civile autour de cette question. Ce dialogue nous permettra de définir les marges de manoeuvre pour modifier et harmoniser les dates de péremption. Une table ronde est la première étape dans la rédaction d’un livre blanc que nous présenterons au gouvernement : en clair une feuille de route avec des propositions et des actions claires à mettre en place dès 2019.

Comité d’Orientation Alimentaire de Carrefour

Lucie Basch, notre fondatrice, fait partie des membres du Comité d’Orientation Alimentaire de Carrefour. Le COA veut servir de terrain fertile à la réflexion pour questionner Carrefour sur ses engagements. Le rôle de Too Good To Go est de discuter et d’accompagner ses décisions, ses positions et de s’assurer que la pratique suivra la théorie. Nos trois mots d’ordre pour ce comité sont : transparence, éducation, engagement. Si Carrefour nous demande de les aider à réduire le gaspillage alimentaire, nous avons l’obligation de répondre par la positive. Notre action est commune tant que nous sommes écoutés et que l’engagement est réel.