Press Room

Retrouvez nos CP, nos visuels et les articles qui parlent de nous !

Les femmes au pouvoir !

Ils parlent de nous !

Apprenez-en plus sur Too Good To Go

Les entreprises bousculées par des jeunes en quête de sens
il y a 2 mois
A 27 ans, Lucie Basch a déjà un joli bilan à son actif. Ingénieure de l’Ecole centrale, après avoir démarré sa carrière dans un grand groupe de l’agroalimentaire, elle a fondé en juin 2016 Too Good To Go, une entreprise vouée à lutter contre le gaspillage alimentaire. Trois ans plus tard, une soixantaine de waste warriors [guerriers des déchets] travaillent pour l’entreprise, 9 000 commerçants utilisent le dispositif, et trois millions de personnes ont téléchargé l’appli. « On crée de la valeur pour la so- ciété, on a construit un modèle économique qui fait sens et on peut viser un impact social positif », se félicite la jeune femme.
Too Good To Go contre le gaspillage alimentaire
il y a 3 mois
Le gaspillage alimentaire, ça suffit. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), un tiers de ce qu’on produit sur la terre termine à la poubelle. Dans un flot de paroles énergique, Lucie Basch, cofondatrice de l’application sur téléphone mobile Too Good to Go («trop bon pour être jeté»), dépeint sa guerre contre ces millions de tonnes de bons produits gâchés.
Écologie : l’application Too Good To Go s’engage encore plus pour la planète
il y a 3 mois
C’est à l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable que Too Good To Go a décidé de pousser son engagement écologique un peu plus loin. Désormais, tous les cent repas sauvés via l’application, la start-up française s’est engagée à planter un arbre. L’objectif affiché est clair, mais ambitieux : « sauver 400 000 paniers et planter 4 000 arbres ». Avec son défi, l’entreprise parisienne souhaite donc économiser l’équivalent de 2 000 tonnes de CO2 en luttant contre le gaspillage et en plantant des arbres.
Réduire le gaspillage tout en mangeant à petit prix, c'est pas si compliqué : le pari de l'appli Too Good To Go
il y a 3 mois
Et si on changeait un peu nos habitudes pour prendre soin de notre planète ? Si par exemple les commerçants arrêtaient de jeter leurs invendus et proposaient de les revendre à prix réduit pour éviter le gaspillage ? C'est la mission de l'application française Too Good To Go. Explications.
Too Good to Go : l'appli française qui plaît à Apple
il y a 3 mois
Too Good To Go, l'application de lutte contre le gaspillage alimentaire fait fureur en France. Et elle a tapé dans l'œil de la vice-présidente d'Apple, Lisa Jackson.
Gaspillage alimentaire : faut-il ignorer les dates de péremption ?
il y a 4 mois
En France, le gaspillage alimentaire représente dix millions de tonnes de nourriture par an, soit 16 milliards d'euros ! Un scandale dont seraient responsables à hauteur de 20 % les dates de péremption. Too Good To Go apporte une solution.
Comment limiter le gaspillage dû aux dates de péremption ?
il y a 6 mois
"À consommer de préférence avant le..." : mais qu'est-ce que ça veut dire en fait ? C'est ce qu'explique en vidéo Lucie Basch, la fondatrice de Too Good To Go, pour éviter le gaspillage.
Gaspillage alimentaire : et si on arrêtait de respecter les dates limites de péremption?
il y a 6 mois
Et si sur nos aliments les moins sensibles du type paquets de café, petits gâteaux secs, etc. on ajoutait « et aussi après » » à la suite du célèbre « à consommer de préférence avant le ». C’est l’une des préconisations du livre blanc « les dates de péremptions une idée dépassée ? » porté par l’appli Too good to go et l’association écolo France nature environnement (FNE). Ces militants de « jeter moins » ont voulu publier leur rapport alors qu’on fête ce lundi le troisième anniversaire de la loi anti-gaspillage alimentaire qui oblige notamment les grandes surfaces à donner leurs invendus.
L’Entrepreneure Qui Veut Repousser Les Dates De Péremption
il y a 6 mois
Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, la start-up Too Good To Go et l’association France Nature Environnement (FNE) publient un livre blanc « Les dates de péremption, une idée dépassée ? ». Parmi les préconisations, inscrire une mention « et aussi après », pour compléter la mention « à consommer de préférence avant le ». L’objectif est d’éviter que ces aliments encore propres à la consommation ne terminent immédiatement à la poubelle. Rencontre avec l’instigatrice de ce livre blanc, Lucie Basch.
Gaspillage alimentaire : "Un tiers de ce qui est produit sur la planète est jeté", s'insurge la créatrice de l'application "Too good to go"
il y a 10 mois
"Un tiers de ce qui est produit sur la planète est jeté à la poubelle", s'est insurgée sur franceinfo jeudi 25 octobre Lucie Basch, qui a créé en 2016 l'application "Tout Good To Go", destinée à réduire le gaspillage alimentaire. L'application mobile relie les commerçants du quartier (boulangerie, primeur, supermarché) et les habitants, qui vont pouvoir passer au moment de la fermeture, au moment où le commerçant s'apprête à jeter ses produits et les récupérer, pour un prix inférieur au prix de vente initial. 4 500 commerçants partout en France sont présents sur cette application. Lucie Basch estime que nous sommes "tous impliqués dans ce scandale alimentaire".