Comment le Pacte sur les Dates de Consommation initié par Too Good To Go sensibilise les Français aux dates pour réduire le gaspillage alimentaire

9 months ago

Près d’un Français sur deux ne connaît pas la différence entre une Date Limite de Consommation (DLC, “à consommer jusqu’au”) et une DDM (Date de Durabilité Minimale, “à consommer de préférence avant le”). La différence est pourtant simple : la DLC est une date sanitaire après laquelle le produit peut présenter des risques pour la santé. La DDM est une date indicative après laquelle le produit peut perdre en qualité mais ne présente pas de risques pour la santé.

Cette confusion, principalement due à un manque de lisibilité et de compréhension autour de ces dates, a de graves conséquences : les dates de consommation sont responsables de 20% du gaspillage alimentaire dans les foyers français.

Pour pallier ce problème, Too Good To Go a lancé le Pacte sur les Dates de Consommation, pour faire évoluer les dates de péremption, avec une cinquantaine d’acteurs de la filière alimentaire (du producteur au consommateur, en passant par le distributeur).

La journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire du 16 octobre est l’occasion de présenter trois avancées concrètes sur les engagements du Pacte, destinées à mieux informer le consommateur sur les dates :

  • Engagement 1 : Déployer une communication nationale sur les dates de consommation

Affichage, digital, TV et print, dès le 12 octobre les Français ne pourront échapper à la grande campagne de sensibilisation nationale sur les Dates de Durabilité Minimale (DDM), qui explicite que le produit peut perdre en qualité une fois la date dépassée mais qu’il reste tout à fait consommable.
Les visuels et la vidéo de la campagne sont à télécharger ici.

  • Engagement 3 : Tester en magasin la mise en place de rayons anti-gaspi pour DDM proches ou dépassées

Pour que le consommateur puisse plus facilement lutter contre le gaspillage alimentaire, plusieurs distributeurs signataires du Pacte mettent en place ces rayons anti-gaspi qui rassemblent au même endroit tous les produits à DDM proche ou dépassée, pour sensibiliser directement en magasin, réduire le gaspillage alimentaire, et inciter les clients à un acte de consommation engagé et simplifié.

Les rayons anti-gaspi liés au Pacte sont déjà mis en place dans les enseignes Auchan, Bio C’ Bon, Cora, NaturéO, Supermarchés Match et Système U et le seront prochainement chez Carrefour, Casino, E.Leclerc, Franprix, Intermarché, Le Marché de Léopold, Monoprix, Naturalia, La Grande Épicerie et Caviar de Neuvic.

  • Engagement 4 : Accentuer la différenciation visuelle entre DLC et DDM

Après la Vache qui rit (Bel), les emballages des produits Mousline, Nestlé Dessert, Nesquik, Ricoré, Chocapic (Nestlé), Saint-Môret (Savencia), Isio4 (Lesieur), NaturéO (MDD comté, miel, sirop d’agave...), Cora (MDD) et Nature & Découvertes font peau neuve pour inclure les pictogrammes qui ont pour objectif d’inciter les consommateurs à faire confiance à leurs sens pour observer, sentir, goûter le produit une fois la DDM dépassée, au lieu de le jeter directement.

Lucie Basch, fondatrice et présidente de Too Good To Go France “Un Français sur deux ne fait pas la différence entre une DLC et une DDM : en apportant une information claire, on peut faire évoluer les habitudes de chacun pour réduire le gaspillage alimentaire à la maison. Notre objectif avec cette campagne de sensibilisation et les autres engagements du Pacte est d’aller à la rencontre du consommateur pour lui donner toutes les clés et faire les bons choix de consommation. Depuis le lancement du Pacte en janvier dernier, les 51 signataires agissent concrètement pour faire évoluer les dates de consommation. C’est un signal très fort pour toutes les parties prenantes : en mutualisant nos ambitions et nos efforts, on peut vraiment faire bouger les lignes. Nous sommes confiants que les consommateurs vont eux aussi jouer le jeu !”

Pour rappel, initié en janvier 2020 par Too Good To Go et signé par 51 acteurs de la filière alimentaire (industriels, distributeurs, fédérations et associations de consommateurs et de protection de l’environnement), le Pacte sur les Dates de Consommation comprend 10 engagements ambitieux, concrets et mesurables, portant sur la gestion et la compréhension des dates de consommation pour réduire le gaspillage alimentaire qui leur est dû. Les Ministères de la Transition Écologique et de l’Agriculture et de l’Alimentation sont également signataires du Pacte.

Le Pacte sur les Dates de Consommation compte à ce jour 51 signataires : ANIA, Auchan, Bel, Bio C' Bon, Bio Planète, Carrefour, Casino Géant, Casino Supermarché, Caviar de Neuvic, CB+, Chr. Hansen, CNA, Comerso, Cora, Danone, Delpeyrat, E.Leclerc, Familles Rurales, FCD, Fédération des entreprises de boulangerie, FNIL, Food4Good, France Nature Environnement, Franprix, Hop Hop Food, Intermarché, La coopération agricole, La Grande Épicerie, Le Marché de Léopold, Les nouveaux fromagers, Les Prés Rient Bio, Lesieur, Materne, Michel & Augustin, Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, Ministère de la Transition Écologique, Monoprix, Naturalia, Nature & Découvertes, NaturéO, Nestlé, No Filter, Paysan Breton, Régal, Saint Mamet, Savencia, Saveur Bière, Solaal, Supermarché Match, Syndifrais, Système U et Terre d'Oc.

Le travail sur les autres engagements du Pacte se poursuit dans les groupes de travail. Les avancées seront présentées dans les prochains mois.

Le Pacte (voir version PDF) et ses 10 engagements détaillés du Pacte sont disponibles sur le site www.pacte dates consommation.fr

Contact presse

Email: [email protected]

TOO GOOD TO GO FRANCE

12, rue Duhesme

75018 Paris

France