Enquête Too Good To Go : le confinement a accéléré la lutte contre le gaspillage alimentaire

4 months ago

L’enquête complète est disponible ici.

La crise du Covid-19 et le confinement qui ont immobilisé les Français pendant plus de deux mois auront au moins permis de faire reculer le gaspillage alimentaire. C’est ce que démontre l’enquête de Too Good To Go, le leader de la lutte contre le gaspillage alimentaire, publiée à l’occasion de la Journée de l’Environnement.

Le gaspillage alimentaire est responsable de 8% des émissions de CO2, et le rapport du GIEC de 2019 explique que lutter contre ce fléau permettrait de réduire le changement climatique.

A période exceptionnelle, réactions exceptionnelles. Pendant les deux mois du confinement, l’évolution de la consommation des Français et la réactivité des professionnels ont permis de réduire le gaspillage alimentaire. Certains nouveaux comportements et plusieurs dispositifs inédits semblent là pour durer.

Grâce aux témoignages d’experts d’Intermarché, Comerso, Bel, Transgourmet, L’Obscoco et Too Good To Go, l’enquête développe les nouvelles méthodes et tendances de l’anti-gaspi observées pendant le confinement et qui peuvent se prolonger :

  • Les Français ont pris de nouvelles habitudes alimentaires. Ils ont notamment pu mieux anticiper la gestion et la préparation des repas et donc éviter l’achat de produits inutiles ou doublons.

  • La cuisine à domicile et le nombre de repas pris à la maison ont explosé et ont donc permis de réutiliser les produits.

  • Les Français ont acheté différemment : dans des magasins proches de leur domicile, en faisant des courses plus construites et anticipées avec les Drive, avec des paniers mieux faits et ajustés à leurs besoins. Ils ont également moins été tentés d’acheter de superflu, les plus petites surfaces proposant une offre limitée de produits.

  • Si les distributeurs sont d’ordinaire responsables de 14% du gaspillage en France, ils ont géré leurs stocks différemment pour ne pas gaspiller, en faisant preuve de solidarité. Un numéro vert mettant en relation les distributeurs ayant des invendus et des associations ayant besoin de nourriture a ainsi permis la distribution de près de 300 000 repas.

  • Les grossistes, qui fournissent d’ordinaire les cafés et restaurants, ont travaillé avec des experts tels que Too Good To Go pour écouler leurs surplus sous forme de paniers ou de dons à des associations.

  • Les agriculteurs ont également dû gérer et redistribuer une montagne de denrées, notamment à des associations.

  • Certaines initiatives semblent être amenées à perdurer car les nouveaux moyens trouvés durant le confinement pour limiter le gaspillage sont autant de chemins inscrits dans les nouvelles habitudes des entreprises de l'agroalimentaire.

  • L'enjeu principal pour continuer sur ce chemin est d'inciter les consommateurs à garder leurs nouvelles habitudes mais aussi pour les professionnels de proposer des solutions anti gaspi et d'éducation des consommateurs autour du sujet (ateliers de sensibilisation en magasin, signature du Pacte sur les dates de consommation…)

Lucie Basch, fondatrice et présidente de Too Good To Go “C’est très motivant de voir que cette période compliquée aura finalement permis de repenser la lutte contre le gaspillage alimentaire, tant chez les consommateurs que chez les professionnels ! Alors que la valeur économique, écologique et sociale de la nourriture a évolué pour les Français, la période du déconfinement est une opportunité pour les professionnels d’institutionnaliser ces nouvelles pratiques efficaces pour toujours mieux répondre aux attentes des consommateurs tout en agissant concrètement pour l’environnement”.

L’enquête complète est disponible ici

A propos de Too Good To Go

Certifié B-Corp, le mouvement Too Good To Go est le leader dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Téléchargée par plus de 6 millions de Français, l’application Too Good To Go a sauvé 15 millions de paniers depuis son lancement, grâce à son réseau de 13 000 commerçants partenaires aux profils variés.

Fondée en juin 2016 par l’ingénieure centralienne Lucie Basch, Too Good To Go France est basée à Paris et emploie aujourd’hui 80 “waste warriors” passionnés, et s’engage sur tous les fronts contre le gaspillage alimentaire.

Too Good To Go a initié en janvier 2020 le Pacte sur les Dates de Consommation, signé par 46 acteurs de la filière alimentaire pour réduire le gaspillage alimentaire et publié en octobre 2019 son premier livre, le “Guide Anti-Gaspi” qui donne les clés au consommateur pour réduire le gaspillage à la maison.

Plus d’informations sur www.toogoodtogo.fr ​- Kit presse disponible ici (visuels et anciens communiqués).

Contact presse Too Good To Go Stéphanie Moy [email protected] 06 32 55 85 48 

Stéphanie Moy

Email: [email protected]

TOO GOOD TO GO FRANCE

12, rue Duhesme

75018 Paris

France